ANI du 11/01/2013 : Appel commun CGT et Force Ouvrière

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

Le 5 Mars prochain

Non à l’accord et non à sa transposition !

 

ANI du 11/01/2013 : Appel commun CGT et Force Ouvrière dans ACCUEIL appel1-209x300

Cliquez sur l’ image  pour lire le document

Publié dans ACCUEIL, Informations Générales | Pas de Commentaire »

Résolution du Comité Confédéral National FO des 7 et 8 Février 2013

Posté par fomacif le 15 février 2013

 Quelques passages essentiels de cette résolution:

   » Combattre l’austérité:

Le CCN se félicite de la réussite du meeting de la CGT-Force Ouvrière du 24 janvier 2013 à Paris. Cette importante manifestation contre l’austérité, qui frappe en France comme dans toute l’Europe, a réuni 6 000 militants en solidarité et avec des syndicalistes d’autres pays européens. Ce meeting a mis en évidence que l’austérité est triplement suicidaire: socialement, économiquement et démocratiquement. Elle fait glisser l’économie vers la récession et, de ce fait, la situation ne cesse de se dégrader pour les travailleurs, les retraités et les demandeurs d’emploi partout en Europe.

Le CCN réaffirme son opposition à toute politique d’austérité, de rigueur ou dite de «sobriété», de droite, de gauche ou syndicale. Les États doivent s’émanciper des marchés financiers et des agences de notation. Le CCN combat cette «dictature de la dette» imposée par la Troïka (UE, FMI, BCE)[1] pour réduire un endettement public dont les salariés ne sont pas responsables.

Les politiques d’austérité fondées en particulier sur la «compétitivité» et la «flexibilité» conduisent à l’abaissement du «coût du travail», et donc du niveau de protection sociale. Elles engendrent une diminution du pouvoir d’achat, une explosion des inégalités, du chômage, de la précarité et de la pauvreté. Elles compromettent toute politique industrielle et attaquent les principes républicains et les droits sociaux. L’accord national interprofessionnel dit de «flexisécurité» du 11 janvier 2013 en est une des traductions et est à combattre. « 

«  Pour le CCN, une autre politique économique est possible, permettant de retrouver la croissance et de soutenir l’emploi pour un vrai travail avec un vrai salaire. Le CCN réaffirme que l’intervention publique et la consommation des ménages sont la clé de la croissance pour relancer la création d’emplois en CDI à temps complet, qui doit rester le contrat de travail de référence. Il rejette toute forme d’emplois précaires et temps partiel imposé. « 

 

fichier pdf Résolution CCN FO du 7 et 8 Février 2013

Publié dans Informations Générales | Pas de Commentaire »

CCE Janvier 2013

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

Orientations G2A (outils de relations clients) :

 Si l’on peux comprendre la nécessité de revoir l’informatique et les outils de relations clients, pour nous très clairement les orientations prisent dans ce dossier sont pour l’instant loin de répondre aux intérêts des salariés.

 Véritable outil de l’industrialisation de nos métiers, il semble conduire les conseillers dans un carcan qui ne fera qu’augmenter la pression commerciale et la course à la productivité, en laissant toujours moins de place à l’autonomie.

 Par ces aspects, cet outil risque encore d’accélérer la dégradation des conditions de travail, avec des impacts sur la santé physique et psychologique des salariés. C’est pourquoi nous vous demandons à nouveau d’arrêter cette course effrénée à la productivité et de mettre fin à la gestion par objectifs.

Nous donnerons avis défavorable.

 

MPPM : modifications statutaires : avis du CCE

Depuis plusieurs années, les représentants FO s’inquiètent de l’orientation qui est développée au sein de la Mutuelle et qui globalement peut se résumer à la question de « l’élargissement ».

La mutuelle de prévoyance du personnel Macif devait-elle rester une sur complémentaire pour les seuls salariés, et leurs ayants droits, Macif ou devait-elle s’élargir progressivement aux salariés de l’UES Macif et aujourd’hui à l’ensemble des salariés de toutes les sociétés du groupe Macif ?

La question pouvait légitimement se poser. Les élus FO ne sont pas certains que le débat ait réellement eu lieu. Notamment sous l’angle de la gouvernance de la mutuelle et de la capacité pour ses adhérents et l’ensemble des Organisations syndicales les représentant de maintenir un contrôle efficient sur leur mutuelle.

 Aujourd’hui, on nous demande d’avaliser un nouveau pas dans la transformation de la MPPM. Pas qui la transformerait en une mutuelle interentreprises de Groupe Macif.

Dans les modifications des statuts qui nous sont proposés, nous avons quelques remarques :

 L’article 1 : dénomination

Cette modification concrétiserait la transformation de notre Mutuelle. Elle prévoit de couvrir l’ensemble des adhérents de toutes les sociétés constituant le groupe Macif, mais sans les citer explicitement ce qui pose un premier problème. En effet, la Mutuelle n’est pas maitresse de la composition du groupe Macif. La mutuelle pourrait donc être soumise au départ ou arrivé de sociétés avec des variations importantes d’adhérents rendant pour le moins difficile la gestion prospective de son activité. C’est un facteur de fragilisation de la Mutuelle.

De plus dans ce même article, l’assimilation de la mutuelle à un assureur tant à en transformer radicalement la nature initial.

Nous ne pouvons qu’être en désaccord sur ces deux points. Il ne nous parait pas acceptable en effet de conditionner la pérennité de la MPPM aux aléas stratégiques qui conduiraient l’évolution du Groupe Macif.

 L’article 17 : Elections des délégués

Si nous n’avons jamais été opposé à l’existence d’un règlement qui facilite les modalités d’élections et permette la représentation de toutes les sensibilités existantes au sein du personnel couvert par la mutuelle, celui-ci ne doit pas venir en contradiction avec la liberté des adhérents de le cadre de la gestion de leur mutuelle.

Or, le fait de dire dans les statuts que toutes les listes devront se conformer aux conditions introduites dans le Règlement Intérieur semble contradictoire. Elles rendent la liberté de présentation de liste aux élections impossibles. (Cf. : article 5 du RI : règle de répartition par sensibilité…)

 

Notre organisation a toujours été attachée au principe fondamental de la mutuelle qui repose sur la gestion directe par les adhérents au sein des instances.

Nous sommes également très attachés à la représentation de toutes les sensibilités existantes au sein du personnel de la Macif et cela en dehors de toute référence à la Représentativité issue de la Loi du 20/08/2008 qui n’a pas de sens dans la Mutuelle pour nous.

Malheureusement, nous constatons une volonté d’écarter de la gestion de la mutuelle une partie de la représentation des salariés. Nous le déplorons et le contestons.

Nous estimons que l’ensemble des délégués et administrateurs ont toujours œuvré dans le sens des intérêts des adhérents qu’ils représentent dans le cadre des missions définies par les statuts de la Mutuelle.

Or, aujourd’hui par la conjonction d’un élargissement qui pose la question de la pérennité de notre mutuelle en tant qu’entité autonome et maitresse de ses décisions et des modifications des statuts, du transfert d’éléments structurant vers le RI, les adhérents risquent de perdre toute capacité de gérer et diriger leur mutuelle. Celle-ci de surcroit court le risque de perdre son autonomie au profit soit d’une autre mutuelle généraliste soit d’un assureur.

 C’est pour cela que les délégués FO ont votés contre ces modifications lors de l’Assemblée Générale de la MPPM, et que nous voteront contre lors de ce CCE. Nous appelons les autres élus à en faire de même et à demander au CA de revenir à une gestion raisonnée, faite dans l’intérêt unique des ses adhérents et de la Mutuelle en maintenant notamment la gouvernance au plus prêt des adhérents.

Publié dans Déclarations des élus FO au CCE | Pas de Commentaire »

CCE Décembre 2012

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

Négociation Groupe relative au frais de sante : avis du CCE

 FORCE OUVRIERE est favorable à ce que les salarie bénéficie de meilleures prestations y compris en terme de complémentaires sante.

Le seul soucis qui se pose là, tient dans le contrôle des représentant du personnel de la gestion de ce type de contrat.

Hors nous estimons en montant d’un niveau les lieux de gestions ( du CCE vers le CIE), on éloigne une partie de la représentation des salarie de cette gestion.

Donc pour ce motif, bien que nous soyons prêt à chercher les meilleurs prestations pour les salaries, nous considérons que transférer une partie des prérogatives du CCE au niveau du groupe ne va pas dans le sens de l’intérêt des salarie, c’est pourquoi que nous donnerons un avis défavorable.

 

Expertise nouvelle technochnologie : présentation du rapport G2A

 Pour nous ce rapport ne fait que confirmer ce que nous pensions sur le sujet.

Au delà de l’aspect technologique, cet outil est un outil qui fini de transformer les conseillers et télé conseillers en commerciaux. Il faudra collecter le maximum d’informations sur le sociétaire pour lui faire le maximum de propositions commerciales. L’outil orientera nos propositions et chacun devra se justifier de ce qu’il n’a pas proposé ou pas vendu .

 Véritable outil de l’industrialisation de nos métiers, il conduit les conseillers dans un carcan qui ne fera qu’augmenter la pression commerciale et la course à la productivité, en laissant toujours moins de place à l’autonomie.

 Par ces aspects, cet outil va encore accélérer la dégradation des conditions de travail, avec des impacts sur la santé physique et psychologique des salariés. C’est pourquoi nous vous demandons à nouveau d’arrêter cette course effrénée à la productivité et de mettre fin à la gestion par objectifs.

 

Domicours

 Une nouvelle fois la politique de diversification prôné depuis plusieurs années montre ses limites dans ce dossier, car non seulement ça n’a pas permis la fidélisation recherche, mais ca coûte de l’argent.

Au niveau social, il est quand même surprenant de voir indiqué dans le dossier qu’il n’y « pas de conséquences sociales », alors qu’il y à 19 CDD en moins.

Nous remarquons malgré tout que pour l’instant la Macif fait face à ses responsabilités et ses engagements ce qui est positif, néanmoins nous refusons de cogérer l’entreprise et donc nous nous abstiendront sur le projet.

 

Altima

 nous soutenons les revendications des salariés :

-Aucun licenciement

-Maintiens de tous les emplois sur site

et dans tous les cas à défaut les actionnaires doivent prendre leurs responsabilités et intégrer tous les licencies dans leurs effectifs.

En tant qu’actionnaire, nous demandons à la MACIF de s’engager pour que pas un seul salariés ne se retrouve sans emploi.

 

Orientations NAO 2012 : consultation et avis du CCE

 Comme chaque année, notre organisation vous a écrit pour vous porter les revendications des salariés et nous regrettons que vous n’ayez pas apporter de réponse à ce courrier.

 Notre organisation syndicale revendique :

 - l’abandon de la politique de management par objectifs qui dégrade le pouvoir d’achat des salariés et leur conditions de travail,

 -le maintien de tous les emplois et de toutes les activités au sein de la mutuelle, elle dénonce une volonté d’externalisation qui semble être devenue une orientation du groupe

 -le maintien du temps de travail à 31h30 pour tous les salariés

 -l’embauche en CDI ainsi que la transformation des CDD en CDI afin de répondre aux sous effectifs générés par la recherche de rentabilité et de la hausse de productivité,

 -la mise en place d’un contrat de dépendance pour tous les salariés prévoyant le maintien des garanties en cas de départ de l’entreprise. Et cela quel qu’en soit le motif.

 Au niveau salariale, notre organisation estime que tous les salariés du groupe de la MACIF devraient bénéficier d’une augmentation générale de salaire qui permette au moins de maintenir réellement leur pouvoir d’achat.

 C’est pourquoi nous revendiquons une augmentation générale pour tous, employés et cadres de 5% avec un minimum de 200€.

 D’après les documents que vous nous avez fournis, la proposition d’Augmentation Générale (1%) est loin de répondre aux besoins des salariés et est inferieure à l’indice INSEE de l’inflation, ceci générera donc une nouvelle perte de pouvoir d’achat pour les salariés.

 Vous parlez de contexte économique général pour expliquer cette situation, ceci au moment même ou vient d’être décider au niveau législatifs des réductions d’impôts dont bénéficiera très probablement la MACIF. Pour FORCE OUVRIERE les salariés payeront donc 2 fois la note et c’est l’austérité au sein de la MACIF qui est mise en place. Nous condamnons cette orientation qui va pénaliser l’ensemble salariés.

 L’enveloppe consacrée cette année aux Augmentations Générale est inferieur à l’enveloppe prévu pour les augmentations individuelles, c’est pour nous symptomatique de l’orientation prise par la MACIF qui vise à individualiser de plus en plus les rémunérations.

 Enfin nous ne constatons aucune réponse sur notre demande d’arrêt du management par objectifs qui reste un des facteur principal de la pénibilité du travail et qui a des conséquences graves sur la sante physique et psychologique des salarié.

 Pour toutes ces raisons nous donnerons donc un avis défavorable.

 

Accompagnements OPGA et réseau : avis du CCE

 Force Ouvrière rappel son opposition au management par objectifs, ainsi qu’aux Entretien de Progrès et accompagnements qui sont les outils de ce mode de management.

 Au motif de « moderniser » ces accompagnements, ce nouvel outil vient encadrer encore un peu plus l’activité des salariés et augmenter la pression de tous.

 Nombreux sont les salariés qui se sentent déjà surveillés/jugés constamment et cet outil ne fera qu’accentuer cette situation avec une formalisation écrite , de très très nombreux critères, ainsi que l’historisation dans HR ACCESS.

 Pour l’encadrement, ces « nouveaux » accompagnements augmentent encore leur charge de travail et leur laisse de moins en moins d’autonomie sur la manière de gérer leur équipe.

 Pour FO cet outil est donc un nouvel élément « à charge » contre le salarié. Nous alertons l’entreprise sur les conséquences graves de cet outils sur les conditions de travail, avec des impacts sur la sante physique et psychologique des salariés.

 Les témoignages de nos collègues que nous recueillons sur le terrain nous font craindre le pire dans ce domaine.

 Pour ces raison nous donnerons un avis défavorable, et demandons que ce projet ne soit pas mis en place.

Publié dans Déclarations des élus FO au CCE | Pas de Commentaire »

CCE Novembre 2012

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

Projet recapitalisation MACIF Portugal : avis du CCE

Une année est passée depuis la dernière demande d’augmentation de capital pour MACIF Portugal.

Si la situation de la société semble s’être améliorée par rapport à 2011, aucune stratégie claire ni perspectives précises sur l’avenir de cette filiale et ses salariés ne nous est présentée.

De plus ,cette situation continue à peser sur l’ensemble des salariés Macif ce qui pour nous est inacceptable .

C’est pourquoi nous demandons des engagements clairs sur le maintien de tout les emplois et acquis sociaux des salariés de MACIF Portugal, et demandons à la direction de tout mettre en œuvre pour rétablir complètement la situation économique de cette filiale.

Dans cette attente nous nous abstiendrons sur ce dossier.

Publié dans Déclarations des élus FO au CCE | Pas de Commentaire »

CCE Octobre 2012

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

Charte informatique : avis du CCE

 Pour FO les modifications apportées ne changent rien sur le fond. Au prétexte de se protéger de l’utilisation frauduleuse des nouvelles technologies, la MACIF transfère la responsabilité sur les salariés.

 Pour FO, il s’agit d’un outil de contrôle supplémentaire et surtout un outil de sanction.

 Les restrictions vont bien au de la de l’utilisation de l’informatique, les salariés seront civilement et pénalement responsables aussi du téléphone, des impressions et des photocopies

 Sachant qu’en matière informatique, rien n’est inviolable, il nous apparait que cette charte est disproportionnée par rapport aux risques que représente l’utilisation du système par le salarié.

 Pour FO cette charte remet en cause le lien de subordination entre le salarié et l’employeur de part le transfert de responsabilité.

 Si la Macif veut se protéger, qu’elle se donne les moyens par des systèmes de pare feu et de blocage, et qu’elle prévoit des accès extérieurs avec des codes et de mots de passe afin de sécuriser ses données.

 Cette charte n’est donc pas acceptable en l et doit être modifier

 Pour ces raison FO refuse d’émettre un avis.

 

SFEREN- projet de mise en commun des réseaux de réparateurs : consultation du CCE

 Nous ne pouvons être en accord avec la création d une société qui externalise une partie de l’activité (et des salariés) de la MACIF, et met en péril les emplois au sein de celle-ci.

 L’objectif sera-t-il de faire la même chose avec toutes les activités du groupe ? Aujourd’hui il s’agit des réparateurs, mais demain les experts et pourquoi pas l’informatique, le courrier etc…

 Pour ces raisons FO votera contre ce projet, et maintient sa demande de mise à l’ordre du jour de tout les CHSCT et CE régionaux de l’impact de ces modifications

Publié dans Déclarations des élus FO au CCE | Pas de Commentaire »

CCE Septembre 2012 

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

BAROMETRE INTERNE RESULTATS 2012 :

Pour Force Ouvrière la baisse de participation donne moins de représentativité à ces résultats, et est révélateur  qu’une partie des salariés considèrent que ce baromètre ne permettra de faires avancer leurs problèmes.

Nous sommes en désaccord avec l’affirmation que se sont amélioré :

-l’environnement de travail (moyens et conditions)

-l’évaluation et l’évolution professionnelle

-la rémunération et les avantages sociaux

Ces éléments ne sont pas du tout en phase avec ce que nous constatons chaque jours sur le terrain, et les besoins des salariés. 

Pour nous, le meilleur moyen pour la direction de la MACIF d’améliorer la condition des salariés n’est donc pas le suivis de ce baromètre, mais la satisfaction des revendications des salariés.

Publié dans Déclarations des élus FO au CCE | Pas de Commentaire »

Bulletin n°4

Posté par fomacif le 15 février 2013

 

fichier pdf Bulletin Février 2013

Publié dans ACCUEIL, Bulletins d'informations | Pas de Commentaire »

Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11/01/2013 :

Posté par fomacif le 10 février 2013

 

FO NE SIGNE PAS L’ACCORD SCELERAT MEDEF/CFDT !

 

En 2006, Laurence Parisot, à peine élue à la tête du MEDEF déclarait :

 

« La liberté d’entreprendre s’arrête là où commence le code du travail »

« La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? »

 

Laurence Parisot en rêvait et elle l’a eu grâce à la complicité de la CFDT (en commun avec la CFTC et la CGC) mais également du gouvernement qui souhaite flexibiliser « le marché du travail » pour créer des emplois. 

Les patrons veulent un retour aux relations de «gré à gré» sans aucune protection, ni garanties collectives pour les salariés. L’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour « un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés » leur donne pleinement satisfaction. 

Nous considérons à Force Ouvrière que cet accord remet en cause des dispositions fondamentales du code du travail. L’accord MEDEF / CFDT est nocif pour les salariés.  

Non seulement nous ne l’avons pas signé (comme la CGT), mais nous allons engager dès maintenant une campagne pour que sa transposition en droit (loi) n’aboutisse pas. 

Avec cet accord, c’est la porte ouverte à la précarité et à la flexibilité. 

Retrouvez ci-dessous le tract confédéral expliquant de manière synthétique pourquoi notre organisation ne l’a pas signé et l’accord détaillé (avec les explications article par article) :

 

fichier pdf Tract confédéral – Pourquoi FO ne signe pas l’accord

fichier pdf Texte de l’accord commenté article par article

 

Publié dans ACCUEIL, Informations Générales | Pas de Commentaire »

Crédit d’impôts pour les cotisations syndicales

Posté par fomacif le 10 février 2013

 

En ce début d’année, FO peut se féliciter d’une revendication constante et inscrite dans les résolutions de Congrès enfin satisfaite. En effet, la loi de finances rectificative pour 2012 parue au Journal Officiel du 30 décembre dernier vient concrétiser enfin une revendication récurrente de FORCE OUVRIERE, à savoir l’instauration d’un crédit d’impôt en lieu et place de la réduction d’impôt sur les cotisations syndicales.

fichier pdf Circulaire Confédérale – Crédit d’impôt sur les cotisations syndicales

fichier pdf Parution au journal officiel

Publié dans ACCUEIL, Informations Générales | Pas de Commentaire »

Contre une politique salariale d’austerite

Posté par fomacif le 7 février 2013

 

17 Janvier 2013 :

fichier pdf Contre une politique salariale d’austerite

Publié dans ACCUEIL, Tracts | Pas de Commentaire »

Non à l’austérité

Posté par fomacif le 7 février 2013

27 Novembre 2012 :

fichier pdf Non à l’austérité

Publié dans ACCUEIL, Tracts | Pas de Commentaire »

Bulletin n°3

Posté par fomacif le 7 février 2013

 

fichier pdf Bulletin Novembre 2012

Publié dans ACCUEIL, Bulletins d'informations | Pas de Commentaire »

Revendications

Posté par fomacif le 7 février 2013

22 Octobre 2012 :

fichier pdf Revendications

Publié dans ACCUEIL, Tracts | Pas de Commentaire »

NAO 2012 : Force Ouvrière s’adresse à la direction de la MACIF

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

 22 Octobre 2012 :

 Dans le cadre de la NAO notre organisation syndicale intervient en déposant ses revendications auprès de la Direction des ressources humaines du groupe Macif. Vous trouverez ci-joint le tract diffusé auprès des salariés du Groupe ainsi que la lettre envoyée au DRH Groupe, Monsieur Fiot.

N’hésitez pas à réagir en nous contactant à notre adresse de messagerie: fo.macif@gmail.com

fichier pdf NAO 2012 : Force Ouvrière s’adresse à la direction de la MACIF

Publié dans Informations Générales | Pas de Commentaire »

Nouveau Directeur Général Nouveaux Défis

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

28 Aout 2012 :

 

fichier pdf Nouveau Directeur Général Nouveaux Défis

Publié dans Tracts | Pas de Commentaire »

4 eme accords travailleurs handicapés : nouvelle absolution syndicale

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

20 Juin 2012 :

 

fichier pdf 4 eme accords travailleurs handicapés : nouvelle absolution syndicale

Publié dans Tracts | Pas de Commentaire »

Conférence Sociale : Déclaration de la comission éxécutive confédérale FO

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

12 Juin 2012 :

 

fichier pdf Conférence Sociale : Déclaration de la comission éxécutive confédérale FO

Publié dans Tracts | Pas de Commentaire »

Ni neutres, ni indifférents, INDEPENDANTS

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

3 Mai 2012 :

 

fichier pdf Ni neutres, ni indifférents, INDEPENDANTS

Publié dans Tracts | Pas de Commentaire »

Macifilia : Plan de Licenciement ou gestion sociale ?

Posté par fomacif le 22 octobre 2012

6 Mars 2012 :

fichier pdf Macifilia : Plan de Licenciement ou gestion sociale?

Publié dans Tracts | Pas de Commentaire »

12
 

pretezloreille |
ergoteurs |
sictameunsahutchinson |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | uslive
| SYNDICAT CFTC POLICE MUNICI...
| cgtvilledemartiguescapm